CAPOP
Psychothérapie à Paris 11
CAPOP, psychothérapie à Paris 11

Céline VIDAL

La Danse et l'Analyse Psycho Organique : une capacité thérapeutique

Art thérapie

"L'art thérapie repose d'abord sur l'indicible"

J-P Klein et N.Estrabeau

Le choix du mouvement en psychothérapie ?

Comment est-ce que j’habite mon corps ? Est-ce que je me sens présent(e) à moi-même ? Est-ce que j’aime ce corps qui me permet d’être au contact du monde, d’être en lien avec les autres ? Suis-je coupé(e) de ce que je sens ? Est il douloureux de se mouvoir ? Que dit mon corps de mon histoire, de mon état d’être ?

La position du corps montre parfois quelque chose d’inconscient en psychothérapie, il y a des manifestations en séance, qui peuvent indiquer une thématique à explorer chez le thérapisant. Le corps, c’est une posture, un tonus, une attitude, des os qui s’articulent avec une cadence unique, des muscles parfois raidis ou noués, une peau qui tiraille ou hypersensible au toucher, des organes douloureux...

Tous ces éléments travaillent de concert, en chaîne. Il en résulte que tout incident, nœud, blocage dans ce système corporel, peut avoir des répercussions diverses sur notre état. L'analyste psycho organique dans son accompagnement soutient le thérapisant pour aller retrouver une situation passée dans le but de sentir ce qui a été vécu et ce qui a encore besoin d'être déchargé. Il s'agit d'alléger le corps et le psychisme pour retrouver tout notre élan vital. C'est le fait de nommer par le langage verbal, mais aussi par le langage du corps qui va rendre possible la libération de l'émotion enkystée.

 

Quel processus la danse et le mouvement mettent ils en chemin ?

Dans la psychothérapie on passe par le langage verbal pour se représenter et donner du sens aux situations passées. Nommer par la parole est une étape de libération dans le processus de thérapie. Il arrive parfois que le nœud soit hors d'accès, il ne peut pas être mis en mots. Inviter alors le mouvement dans le processus du thérapisant, c'est l'aider à entrer en contact avec la charge émotionnelle bloquée. C'est donner de l'existence à son vécu psychique en passant par le corps, pour donner du sens, symboliser ce qui n'a pas pu l'être. 

Exprimer avec le corps revient alors à mettre en forme dans une danse non technique une expérience du passé non élaborée et ni digérée.  Le but étant de dénouer, remodeler ce qui a été vécu et donner une nouvelle mémoire corporelle.

L'analyste psycho organique (comme le danse thérapeute) observe ce que dit le corps, ce qu'exprime sa façon de se mouvoir. Il intervient pour mobiliser la personne dans son processus. Contacter, répéter, enregistrer la gestuelle et engrammer du bon dans ses cellules pour laisser une nouvelle empreinte. Cette expérience du mouvement aide à se connecter à son intimité, à transformer le vécu du passé et réparer les parts de nous encore douloureuses.

 

L'expérientiel dansé, un outil en thérapie.

Le thérapeute accompagne tous les niveaux de ressenti du thérapisant. En danse thérapie nous soutenons le ressenti physique et le processus individuel de création, afin d'explorer les potentialités singulières de transformation.

Le mouvement permet de se reconnecter à son énergie vitale, de retrouver sa créativité, sa capacité à rayonner. Une énergie engagée par le thérapisant dans sa gestuelle donne de la puissance au processus thérapeutique. "C'est la personne dansante qui se guérit en laissant le mouvement agir en elle" (je danse donc j'existe). Il n' y a rien à faire mais à laisser être.

En partant de l'éprouvé du thérapisant, nous pouvons lui proposer de rester au contact de sa respiration, de ses images, d'accueillir et laisser émerger ce qui vient du corps, une voix, un micro geste, une intention, un regard, une sensation.

Selon Lucile Denaes (www.papillon-dansetherapie.fr), le rôle du danse thérapeute est de "mettre sa créativité au service de la créativité du danseur ou du thérapisant". Dans son processus, le danseur rencontre ses propres limites, des blocages, des inhibitions. " Je mets mon corps en jeu pour solliciter le thérapisant, je l'accompagne dans sa sphère intime de façon unique, par le son de ma voix, par un effet de miroir, parfois par un contact, par l'accentuation d'un mouvement, ou bien en opposition avec l'énergie déployée. Il n'y a rien de figé je fais appel à mon propre élan. Mon corps est mon guide". Le danseur thérapeute soutient le processus avec son corps maintient par ses propositions une connexion entre soi et le monde.

 

La danse thérapie mobilise toute la sphère sensorielle de la personne. C'est dans cette qualité là qu'elle s'allie à l'analyse psycho organique. Le processus est celui de la créativité par le mouvement, donner une nouvelle empreinte corporelle et psychique à ce qui a été vécu. Mettre du sens sur une situation passée est possible lorsque l'on a pu expérimenter une connexion entre "le corps, le cœur, les sentiments et les sensations". 

 


Articles similaires

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.